samedi 14 décembre 2013

Lu dans "Rock moi ma soeur", rubrique "Histoire de la diarrhée"

"Les tourments de la puberté ne sont rien, mais alors rien, en comparaison de la vie que me fait mon voisin Robert…
Sa crise de puberté à lui dure depuis 1 an, et bien que tardive (Robert accuse quand même 53 ans), elle n’en est pas moins puissante.
Toute sa vie, Robert a écouté RTL, fredonné Michel Sardou ou André Rieux, et ciré les parquets de danse sur Adamo, Cloclo et tous leurs désuets copains et copines mielleux de masse.
C’est à 52 ans que tout a changé. Inquiet (à juste titre) de la santé mentale de son arrière petite fille (Robert a eu son premier enfant à 13 ans), il a fouillé la chambre très heavy gothique de cette dernière, plongé ses mains fouineuses au fonds des tiroirs, reniflé mâlement le matelas et appuyé sur la touche « play » de la chaîne Hifi.
Et là, miracle pour Robert, malédiction pour ses proches, il a aimé ! Robert venait de découvrir le Heavy-Electro-Punk-Trash, et il vibrait grave…
Depuis, c’est l’enfer. Robert a transformé son salon en mini bar dark et répertorie consciencieusement tous les classiques bruyants du genre, ampli à fond.
Les chiens et chats du quartier (les survivants) tirent des tronches de maladies incurables et font sous eux au moins 2 fois par jour.
Le voisinage s’étiole, les enfants rentrent tôt et le marchand de glace évite désormais notre rue…Putain de Robert !

Jacques Toutbrun, de Awailles

Photo : Robert équipé d'un I-Pod 25000Watts et 2 psychologues (C.S. et C.D.), désespérées et désormais sourdes